Glossaire des termes & drones

/Glossaire des termes & drones
Glossaire des termes & drones 2016-10-28T01:36:49+00:00

Vous trouverez à la suite un glossaire qui recense les principaux termes utilisés dans le cadre de la pratique des drones, issus des termes employés en aéronautique ou météorologie ou dans d’autres domaines plus spécifiques:

Faire un choix dans le menu ci-dessus

  • aérodyne

    Un aérodyne est tout aéronef «plus lourd que l’air». Cette catégorie regroupe les avions, les planeurs, les ULM, les hélicoptères, mais également les drones.

  • aéromodèle

    L’aéromodèle est la désignation d’un drone dans la cadre de la législation française, utilisé dans le cadre de l’aéromodélisme de loisir. Dans le cadre professionnel (activités particulières) on parle d’aéronef circulant sans personne à bord.

  • aéronef

    Un aéronef est un moyen de transport capable d’évoluer au sein de l’atmosphère terrestre: avion, ULM, montgolfière, autogyre, hélicoptère…Les drones utilisés dans le cadre professionnel (activités particulières) sont dénommés dans le cadre de la législation comme des aéronefs circulant sans personne à bord.

  • aéronefs circulant sans personne à bord

    Pour aéronefs circulant sans personne à bord, voir drones.

  • AESA

    L’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) est une agence de l’Union européenne qui s’est vu attribuer des tâches d’exécution et en matière de réglementation dans le domaine de la sécurité aérienne. L’agence constitue un élément essentiel de la stratégie de l’Union européenne visant à établir et à maintenir un niveau élevé et uniforme de sécurité dans le domaine de l’aviation civile en Europe. La mission de l’agence est double. Elle fournit une expertise technique à la Commission européenne en contribuant à la rédaction de règles en matière de sécurité aérienne dans divers domaines et en apportant une collaboration technique à la conclusion des accords internationaux y afférents. www.easa.europa.eu

  • AGL

    Abréviation d’Above Ground Level en anglais. C’est-à-dire, la hauteur de survol au-dessus du sol
    en français. Elle est exprimée en pieds (feet) et mesurée au-dessus du niveau du sol. Egalement, désigné ASFC comme Above Surface (SFC).

  • airprox

    L’airprox est un rapport d’incident qu’il faut transmettre aux autorités (DGAC en France) lorsque deux aéronefs se sont trouvés dangereusement proches l’un de l’autre au cours d’un vol ou lors d’un roulage au sol. Il est obligatoire de rapporter les airprox car c’est un outil pour l’amélioration constante de la sécurité des vols.

  • AIS

    Le Système d’identification automatique (SIA) ou Automatic Identification System (AIS) en anglais est un système d’échanges automatisés de messages entre navires par radio VHF qui permet aux navires et aux systèmes de surveillance de trafic (CROSS en France) de connaître l’identité, le statut, la position et la route des navires se situant dans la zone de navigation.

  • altitude

    L’altitude (ALT) exprime l’écart entre un point donné et un niveau de référence qui est le niveau de la mer (ou « niveau zéro »). En aéronautique, l’altitude est actuellement mesurée en pieds (feet). A ne pas confondre avec la hauteur par rapport au sol.

  • AMA

    L’AMA est l’Academy of Models Aeronautics, une association nationale qui regroupe 180 000 amateurs d’aéromodélisme aux USA. www.modelaircraft.org

  • amortisseurs

    Ce sont des pièces en caoutchouc moulé utilisées pour réduire les vibrations transmises à travers un drone. Ils équipent notamment la nacelle qui supporte le capteur de prise de vues pour stabiliser l’image. Dampers en anglais.

  • AMSL

    Abréviation d’Above Mean Sea Level en anglais. C’est-à-dire, l’altitude de survol par rapport au niveau moyen de la mer en français. Elle est exprimée en pieds (feet).

  • anémomètre

    L’anémomètre permet de mesurer la vitesse du vent. Dans les stations météorologiques, il mesure la vitesse du vent à 10 mètres de hauteur. Sur le terrain, on utilise un anémomètre à main qui se tient à bout de bras, face au vent. Une petite hélice qui l’équipe, tourne sous l’action du vent et permet d’obtenir la valeur de sa vitesse. skywatch-xplorer-2

  • appairage

    Etablir l’appairage ou la liaison entre un émetteur portatif et un récepteur permet qu’ils puissent communiquer ensemble. On parle de “binding” en anglais. C’est par exemple le cas entre la radiocommande et le drone et la radiocommande et la nacelle qui supporte la caméra embarquée.

  • ARCEP

    L’ARCEP est l’autorité française de régulation des communications électroniques et des postes en France. www.arcep.fr
    Elle propose notamment l’outil en ligne Cartoradio. Cartoradio permet, d’une part, de connaître l’emplacement des stations radioélectriques et, d’autre part, d’avoir accès, pour un site donné, aux résultats des mesures de champ électromagnétiques synthétisés par une fiche de mesures.

  • ARF

    Acronyme anglais de Almost Ready to Fly (ARF ou ARTF). Pourrait se traduire par presque prêt à voler. Se dit en aéromodélisme d’engins volants ne nécessitant pas d’assemblage, achetés presque prêts à voler, mais SANS radiocommande, ni récepteur.
    En effets certaines marques ont des contrats avec des marques de radiocommandes.

  • armer

    Armer les moteurs d’un drone est l’action de mise en rotation de ces derniers et des hélices. Elle est commandée à partir d’un bouton de la radiocommande. De plus, elle est réalisée après sécurisation de la zone d’envol dont la mise en place de la zone d’exclusion des tiers, le contrôle prévol…Au contraire, quand le télépilote désarme les moteurs de son drone, il les coupe.

  • ARP

    ARP comme Aerodrome Reference Point en anglais. Point de référence d’aérodrome en français.  Il s’agit de l’altitude de référence en pieds (feet) d’un terrain d’aviation (aérodrome, aéroport, base ULM…). Elle est donnée  par la carte VAC (Visual Approach and landing Chart en anglais) qui est une carte d’approche et d’atterrissage à vue d’un terrain d’aviation. Pour un télépilote de drone professionnel, elle lui permettra de calculer la hauteur de vol autorisée par rapport à l’emprise qui protège le terrain, en fonction de l’altitude de son lieu de survol. Par exemple, survol limité en drone à ARP + 100 mètres. Au-delà de cette limite liée à l’emprise qui protège le terrain, le télépilote professionnel a obligation d’obtenir une autorisation préalable de l’exploitant de l’aérodrome ou aéroport ou hélistation ou base ULM avant d’effectuer son survol. Par contre, l’amateur pratiquant à titre de loisirs (aéromodélisme) a interdiction de voler en drone à proximité d’un terrain d’aviation ou d’une hélistation.

  • ASFC

    Abréviation d’Above Surface en anglais. C’est-à-dire, la hauteur de survol au-dessus du sol en français. Elle est exprimée en pieds (feet) et mesurée au-dessus du niveau du sol. Egalement, désigné AGL comme Above Ground Level .

  • assiette

    Angle formé entre l’axe longitudinal d’un aéronef et l’horizon lorsqu’il se déplace autour de l’axe de tangage. Une assiette peut être positive (assiette à cabrer) ou négative (assiette à piquer).

  • autonomie

    Autonomie de la batterie électrique embarquée (le plus souvent LiPo pour les drones ou microdrones) qui détermine la durée de vol.

  • AWB

    Automatic White Balance en anglais. Fonction automatique de balance des blancs. Voir à balance des blancs.

  • balance des blancs

    La balance des blancs a pour objectif de rendre les couleurs filmées ou photographiées le plus conforme à la réalité que vous percevez sur le terrain. Leur rendu est différent selon le type de lumière qui a une température de couleur différente: lumière du jour avec soleil, ciel nuageux ou orageux, ombres, coucher de soleil, lumière à incandescence, tungstène, flash électronique…En dehors du réglage manuel, il est existe un mode de balance automatique (AWB) qui ajuste automatiquement la température de couleur, mais parfois avec un résultat aléatoire selon les conditions. La température de couleur s’exprime en degrés Kelvin (K). 6500 K correspond à une lumière froide, comme avec un ciel nuageux. Au contraire, 3000 K correspond à une lumière chaude, comme au crépuscule…

  • BEA

    Le Bureau d’Enquêtes et d’Analyses (BEA) pour la Sécurité de l’Aviation civile est l’autorité responsable des enquêtes de sécurité dans l’aviation civile en France. Il relève du ministère en charge des transports. Il est chargé en France d’enquêter sur les catastrophes aériennes, les accidents ou quasi-accidents dans le domaine aéronautique. www.bea.aero

  • Beidou

    Beidou (chinois simplifié : 北斗, pinyin : běidǒu), également nommé COMPASS est un système de navigation et de positionnement par satellites chinois en cours de déploiement. Sa deuxième génération (Beidou-2), annoncée en 2006, devrait devenir complètement opérationnel, au niveau mondial, en 2020. Celle-ci est assurée par trois types de satellites : 5 satellites en orbite géostationnaire, trois en orbite géosynchrone inclinée (55°) et 27 en orbite moyenne. Les performances à terme de Beidou-2 seront comparables aux trois autres systèmes mondiaux opérationnels (GPS étasunien et GLONASS russe) ou en cours de déploiement comme le système européen Galileo.

  • binding

    Le terme « binding » se réfère à la configuration d’un émetteur portatif de sorte qu’il puisse communiquer avec un récepteur. C’est établir l’appairage ou la liaison entre ces derniers pour qu’ils puissent communiquer ensemble.

  • bird strike

    Bird strike signifie risque aviaire en français. Voir à péril animalier.

  • BNF

    Acronyme anglais de Bind and Fly (BNF). Pourrait se traduire par faire reconnaître son drone par sa radiocommande et voler. Se dit en aéromodélisme d’engins volants ne nécessitant pas d’assemblage, achetés prêts à voler, mais SANS radiocommande.

  • boussole

    La boussole ou compas (compass en anglais) est un composant électronique embarqué qui permet d’orienter et de stabiliser le drone, avec d’autres composants tels que les gyroscope et accéléromètre. Elle doit être calibrée en cas de changement géographique important de vol ou si besoin en cas d’anomalie en vol ou/et clignotement de led ou/et instruction de la radiocommande (Lire la notice fabricant). En effet, cet instrument peut se dérégler. De plus, il est sensible aux masses métalliques ou champs magnétiques importants. La calibration de la boussole consiste le plus souvent à réaliser des rotations manuelles du drone au sol, selon les points cardinaux en extérieur et loin de tout obstacles, sources de perturbations tels que champs magnétiques importants, masses métalliques de grandes tailles…(Lire la notice fabricant).

  • brouillage

    Le brouillage (jamming en anglais) est une interférence causée par des moyens électroniques ou mécaniques susceptible de gêner l’affichage des aéronefs sur les écrans radar, la transmission ou la réception des signaux de radiocommunication ou de radionavigation.

  • brouillard

    Le bouillard est un nuage constitué de fines gouttelettes d’eau qui se trouve à même le sol et qui rend impossible la visibilité au-delà de 1000 mètres (si la visibilité est meilleure on parle de brume). Un brouillard épais peut provoquer des perturbations au sol comme en vol. Pour cette raison, vous ne devez pas voler en drone en présence de brouillard.

  • buzzer

    Pour buzzer, voir à dispositif de signalement sonore.

  • BVLOS

    Durant toute la mission du drone, ce dernier est gardé à la vue du télépilote. Dans ce cas de figure, l’opération ou la mission est dite Beyond Visual Line Of Sight (BVLOS) ou visual line of sight (VLOS).

  • cap

    Le cap (heading en anglais) est l’orientation de l’axe longitudinal d’un aéronef, généralement exprimée en degrés par rapport au nord (vrai, magnétique, du compas ou de la grille). Le même terme est utilisé dans la marine pour les navires.

  • capteur optique

    capteur 4K
    Le capteur optique embarqué par le drone enregistre des photos numériques ou des vidéos sur une carte mémoire. Il est suspendu sous une nacelle, de préfèrence gyrostablisée sur 3 axes pour obtenir des images bien stables.
    Voir nos moyens techniques et drones

  • capteur thermique

    Capteur CGOET

    Le capteur thermique fonctionne par infra-rouge et utilise la différence de température d’un sujet avec le milieu extérieur….
    Par exemple, le drone permet d’effectuer rapidement un diagnostic thermique complet d’un bâtiment en prenant des thermographies aériennes et de façades, en relevant les anomalies thermiques. Il peut aussi être utilisé pour détecter la faune sauvage dans son milieu naturel ou des victimes lors de recherches. Voir nos moyens techniques et drones

  • carénage

    Le carénage ou les protections d’hélices sont des formes qui entourent chaque hélice pour l’empêcher d’entrer en contact avec d’autres objets ou le sol. Elles sont appliquées en tant que dispositif de sécurité et moyen de minimiser les dommages du drone.

  • carnet de vols

    Le carnet de vols est un livret obligatoire et spécifique à tout pilote d’aéronef qui permet d’enregistrer son expérience aéronautique. Il est utilisé également par les télépilotes de drones notamment professionnels.

  • carte aéronautique

    Une carte aéronautique permet au pilote de naviguer et de se repérer correctement pendant le vol. Les cartes aéronautiques sont conçues pour répondre aux besoins de navigation aérienne. Y sont représentés les reliefs, les routes, les fleuves, les voies de navigations, les obstacles, les altitudes, les espaces aériens, les fréquences radio associées à chaque espace, etc. Il existe des cartes pour le vol à vue (VFR) et des cartes pour le vol aux instruments (IFR). Il existe également des cartes aéronautiques d’aérodromes qui incluent toutes les informations sur les approches et les départs entre autres : les cartes VAC pour le vol à vue, et les cartes IAC pour le vol aux instruments. Une carte aéronautique pour le vol à vue (VFR) sera utilisée par le télépilote de drone pour préparer sa mission.

  • Carte mémoire

    Une carte mémoire est une unité de stockage de données numériques utilisée le plus souvent pour le stockage des clichés numériques dans les appareils photo/vidéo numériques (APN). Il existe différents formats dont: Secure Digital (SD),Micro Secure Digital (MicroSD), Secure Digital High Capacity (SDHC),CompactFlash (CF).
    Une carte mémoire est caractérisée par sa capacité de stockage (16 Mo à 512 Go…), ses vitesses d’écriture et de lecture.Une vitesse importante est utile uniquement pour les appareils devant traiter des données volumineuses rapidement. C’est par exemple le cas de la vidéo en HD, Full HD ou Ultra HD ou du mode rafale utilisé avec les reflex.

  • carte microSIM

    La carte SIM (de l’anglais Subscriber Identity Module) est une puce contenant un microcontrôleur et de la mémoire. Sa taille plus réduite qui équipe les téléphones GSM récents est dénommée microSIM. Elle est utilisée en téléphonie mobile pour stocker les informations spécifiques à l’abonné d’un réseau mobile, en particulier pour les réseaux de type GSM. Elle permet également de stocker des données et des applications de l’utilisateur, de son opérateur ou dans certains cas de tierces parties.

  • Carte VAC

    La carte VAC (Visual Approach and landing Chart en anglais) est une carte d’approche et d’atterrissage à vue d’un terrain d’aviation (aérodrome, aéroport, base ULM…). Elle précise des informations comme la fréquence de contact radio de l’AFIS ou de la tour de contrôle et l’altitude du lieu importante pour caler l’altimètre d’un aéronef habité. Pour un télépilote de drone, l’altitude de référence du lieu ou point de référence d’aérodrome (ARP) permettra de calculer la hauteur de vol autorisée par rapport à l’emprise qui protège le terrain d’aviation et son espace proche.

  • catégorie open

    “catégorie ouverte”, voir “catégorie open” en français (Open Category en anglais) signifie pour l’Agence Européenne de Sécurité Arienne (EASA) que le drone:

    • a une masse totale au décollage de 25 kg ou moins;
    • est opéré à vue du télépilote (VLOS ou BVLOS) à une distance de sécurité des personnes, propriétés, véhicules terrestres, routes publiques ou rues..;
    • séparé des autres utilisateurs de l’espace aérien et qui respecte les limitations définies en particulier par l’autorité compétente de l’État membre concerné (autorité aérienne nationale comme la DGAC en France).
  • CAVOK

    Acronyme anglais pour «Ceiling And Visibility OK». En français : plafond et visibilité OK, se référant à la météo aéronautique. Une météo CAVOK signale aux pilotes que les conditions sont excellentes pour voler : le plafond nuage est supérieur à 1 500 mètres (5000 ft), il n’y a aucun nuage cumulonimbus, aucun orage et que la visibilité horizontale est supérieure à 10 km.

  • CDC

    Le Conseil pour les drones civils (CDC) a pour mission de coordonner les efforts des acteurs français pour développer le marché du drone civil tant au niveau national qu’a l’export. Il s’appuie sur une méthodologie de type « feuille de route » permettant d’identifier des objectifs partagés entre les acteurs et de définir les moyens à mettre en œuvre pour les atteindre. Il émet des recommandations. Placé sous la présidence du Directeur Général de l’Aviation Civile (DGAC), les travaux du Conseil pour les Drones Civils ont débuté en janvier 2015 et visent à structurer la filière en orientant les actions de 3 comités techniques pour atteindre des objectifs de développement économique.

  • CG

    « Centre de Gravité » (CG). Il s’agit du point sur ​​l’aéronef où le poids est également réparti sur chacun des côtés.

  • code OACI aérodrome

    Code OACI de 4 lettres qui permet d’identifier tout aérodrome dans le monde entier. Par exemple LFEA, est l’indicatif pour l’aérodrome de Belle-île-en-mer, dans le Morbihan (56).
    http://www.navigeo.org/LFEA

  • compas

    Le compas ou boussole (compass en anglais) est un composant électronique embarqué qui permet d’orienter et de stabiliser le drone, avec d’autres composants tels que les gyroscope et accéléromètre. Il doit être calibrée en cas de changement géographique important de vol ou si besoin en cas d’anomalie en vol ou/et clignotement de led ou/et instruction de la radiocommande (Lire la notice fabricant). En effet, cet instrument peut se dérégler. De plus, il est sensible aux masses métalliques ou champs magnétiques importants. La calibration du compas consiste le plus souvent à réaliser des rotations manuelles du drone au sol, selon les points cardinaux en extérieur et loin de tout obstacles, sources de perturbations tels que champs magnétiques importants, masses métalliques de grandes tailles…(Lire la notice fabricant).

  • COMPASS

    Voir à Beidou (ou COMPASS), système chinois de navigation et de positionnement par satellites en cours de déploiement.

  • Conseil d’Etat

    En France, le Conseil d’Etat exerce deux missions historiques:

    • conseiller du Gouvernement pour la préparation des projets de loi, décret…;
    • juge administratif suprême qui tranche les litiges relatifs aux actes des administrations.

    Le Conseil d’Etat a également pour mission de gérer l’ensemble de la juridiction administrative.

  • contre-plongée

    Mouvement de caméra ou d’appareil photo vers la haut. A tendance à mettre en valeur les formes et perspectives.

  • contrôleur de vol

    La carte contrôleur de vol comprend des composants électroniques nécessaires au contrôle en vol du multirotor. C’est en quelque sorte le “cerveau” qui contrôle” le drone et qui répond aux ordres de la radiocommande, de l’assistance GPS… Elle comprend une puce comme un ordinateur et un micrologiciel interne (firmware) qui le plus souvent est mis à jour par une liaison USB, Wifi ou via une carte mémoire SD…Des paramètres de limitation de hauteur et de distance de vol, ou certains réglages pour affiner le vol peuvent être aussi modifiés via une interface selon le drone.

  • coordonnées géographiques

    Les coordonnées géographiques correspondent à une latitude et à une longitude. Elles permettent de définir l’emplacement d’un point géographique particulier (ville, aérodrome, balise…) sur le globe terrestre. Elles peuvent être exprimées en degrés décimaux (DD), ou en «degrés, minutes, secondes» (DMS). Elles sont données par exemple par un récepteur GPS.

  • crash

    Atterrissage brutal d’un aéronef s’écrasant. « Crash » est un terme anglais passé dans le langage courant en Europe pour désigner un accident d’aviation.

  • cumulonimbus

    Le cumulonimbus est un nuage instable en forme d’enclume avec risques d’orages et de grêle, qu’il faut impérativement éviter de traverser. Sa base est généralement située à quelques centaines de mètres du sol, et son sommet peut culminer à des altitudes très hautes. Les cumulonimbus provoquent des turbulences dans l’air, dangereuses pour les structures des aéronefs. Sous un cumulonimbus, le vent ne circule pas de façon régulière, avec un cisaillement du vent, qui peut conduire à la perte totale de contrôle d’un avion. Pour finir, un passage sous une pluie de grêle peut rendre inutilisable un aéronef. Il est donc très fortement déconseillé de voler en drone en présence de ce type de nuages ou quand ils sont annoncés.

  • délégataire

    Une fédération délégataire (une seule par discipline sportive) exerce des prérogatives de puissance publique. Cela signifie (de manière schématique) qu’elle met en œuvre par délégation de l’Etat un service public qui est celui de l’organisation des compétitions sportives dans sa discipline. Sa compétence exclusive lui confère un monopole légal.

  • désarmer

    Désarmer les moteurs d’un drone, consiste à les couper. Cette action commandée à partir d’un bouton de la radiocommande est réalisée après l’atterrissage du drone. Le télépilote coupe ensuite l’alimentation du drone et débranche les batteries pour le sécuriser au sol. Au contraire, armer les moteurs d’un drone est l’action de mise en rotation de ces derniers et des hélices.