Livre: le Mavic Pro et DJI Go par Eric De Keyser

//Livre: le Mavic Pro et DJI Go par Eric De Keyser

Livre: le Mavic Pro et DJI Go par Eric De Keyser

Présentation visuelle

Je vous présente, à la suite, le livre sur le Mavic Pro et DJI GO, paru aux éditions Eyrolles, fin décembre 2017.

Couverture livre le Mavic pro et DJI GO

Caractéristiques du livre et présentation de l’auteur

Filmer et photographier avec un drone, par Eric De Keyser

  • Editeur: Eyrolles;
  • Collection “Serial Makers”
  • Nombre de pages: 190 pages en couleur;
  • Couverture et taille: livre broché de 17 x 23 cm;
  • Edition: 1ère édition (7 décembre 2017) – Disponible en version imprimée traditionnelle;
  • Prix éditeur: 25 €;
  • Référence: ISBN : 978-2-212-67525-2
  • Auteur: Eric De Keyser est réalisateur documentariste, télépilote et confondateur de l’opérateur de drones Team nano Pirate. Il utilise les drones dans ses reportages et documentaires pour al télévision (France 2, France 3, Seasons…) et dans des films institutionnels.
  • Sommaire:
    • Présentation du Mavic Pro;
    • Introduction à DJI GO 4;
    • Au coeur du système avec DJO GO 4;
    • Le pilotage du Mavic Pro avec DJO GO 4;
    • Les modes de vol intelligents avec DJO GO 4;
    • La photo et la vidéo avec DJO GO 4;
    • Accessoires et applications dédiées;
    • Sécurité, entretien et réglementation;
    • Conclusion;
    • Annexe A: spécifications techniques;
    • Annexe B: ressources utiles;
    • Annexe C: glossaire;
    • Index.
  • Résumé de l’éditeur: 
    • Le Mavic Pro est un drone de loisir qui a toutes les qualités. Performant, compact, léger, esthétique, il est plébiscité par la communauté entière. Mais pour dompter ce surdoué et surtout son interface DJI GO, son mode d’emploi ne suffit pas. Écrit par un professionnel de l’image, ce guide de prise en main vous fournit toutes les infos utiles pour maîtriser cette belle machine, ou son petit frère le Mavic Pro Platinum. Grâce à sa grande expérience, l’auteur vous fait partager ses conseils, astuces et recommandations pour piloter ce drone et le faire voler en toute sécurité, réussir vos prises de vues photo et vidéo, ou orienter vos choix en matière d’accessoires. Après la lecture de ce livre 100% pratique, vous serez paré pour le grand saut avec votre Mavic Pro !
    • Ce livre s’adresse:
      • Aux heureux propriétaires d’un Mavic Pro, amateurs comme professionnels
      • Aux photographes et vidéastes de vues aériennes.

Notre avis

Le Mavic Pro est un drone qui offre un concentré de technologie, qui a suscité un véritable engouement dès son annonce en 2016, avec de longs mois d’attente avant d’être livré, tellement la demande était forte. On parle même de maviciens(nes) dans le milieu des drones. Il a su répondre “sur le papier” à la demande d’amateurs de nouvelles technologies, de passionnés de photos ou vidéos, de reporters (Plus facile à transporter en plus du matériel terrestre), d’adolescents, de voyageurs, de randonneurs … ou d’adeptes d’un drone peu encombrant, léger (moins de 800 grammes) et passe partout.

Par contre,  à trop vouloir rechercher des “arguments marketing”, DJI Go, l’application de contrôle est devenue une véritable “usine à gaz” à l’image des menus de certains reflex. Le débutant se perd allègrement dans les menus divers et variés, comme dans les dédales d’un labyrinthe. De plus, les manuels d’emploi sont conçus par des techniciens, avec pour but principal de sécuriser d’un point de vue juridique l’utilisation d’un produit, avec une approche rarement pédagogique et intuitive. Cet ouvrage est à l’image des livres publiés pour comprendre l’utilisation des boîtiers photo, à lire en complément de la notice souvent indigeste.

Tout le long du livre, des encadrés permettent de repérer les conseils pratiques et informations importantes. De nombreuses illustrations accompagnent le propos de l’auteur et l’approche reste accessible. Ce livre est relativement complet et rappelle régulièrement la réglementation en vigueur, même si celle-ci doit évoluer de manière importante, très prochainement (juillet 2018).

La présentation du Mavic Pro et de sa radiocommande est très illustrée et complète. Par contre, il manque des conseils sur le choix de tablettes ou smartphones et les mises à jour de DJI GO 4, page 56, se réduisent à un petit encadré d’une dizaine de lignes. A ce sujet, il aurait été intéressant de développer en évoquant les contraintes, en dehors de possibles bugs et d’un utilisateur qui se transforme parfois en bétatesteur malgré lui. Notamment le fait que si une mise à jour n’est pas effectuée, le drone se retrouve bridé dans ses capacités. Egalement, l’incidence que les mises à jour peuvent parfois aussi avoir sur les No Fly Zone (NFZ). La charge et les dangers du froid avec les batteries sont abordés de manière succincte.

Le livre aborde les nombreux réglages de DJI GO 4 avec des illustrations à l’appui et des conseils en termes de choix de réglages argumentés. Les bases du pilotage sont présentées. Par contre, dans les risques et conseils de sécurité, il manque des informations sur les perturbations électromagnétiques, pourtant responsables de nombreux crashs, notamment en période de forte activité solaire.

Globalement le chapitre sur la réglementation est complet, à l’exception des zones interdites de captation aérienne en France qui ne sont pas évoquées. Il aurait été aussi utile d’insister sur l’importance de l’information aéronautique, dont les NOTAMs, le réseau RTBA…Par contre, on ne sait pas clairement s’il s’agit de la réglementation à l’usage du loisir (aéromodélisme) ou des professionnels (activités particulières). En effet, elles sont différentes et il y a des risques de confusions à ne pas le préciser de manière plus explicite en début de chapitre, l’ouvrage s’adressant à la fois aux amateurs et professionnels. A titre d’exemple, le livre page 174 précise: “Le télépilote d’un aéromodéle ne peut être à bord d’un véhicule en déplacement. Il peut se trouver à bord d’un véhicule à l’arrêt, un bateau à l’ancre par exemple.” C’est uniquement valable pour l’aéromodélisme (loisir) d’où le terme employé d’aéromodéle. Par contre, dans le cadre professionnel (activités particulières), il est possible de télépiloter à bord d’un navire qui fait route, même sans dérogation. De même, pour les autres véhicules (voiture par exemple), c’est uniquement envisageable avec une dérogation de la DGAC, sur présentation d’un dossier argumenté lié à la sécurité et du formulaire CERFA idoine. A ce sujet, voir la dernière version du “Guide Aéronefs circulant sans personne à bord: activités particulières“, de la DGAC (Edition 1/Version 3 du 28/08/2017), qui mentionne page 39/61: “Le télépilote ne peut être à bord d’un véhicule en déplacement, sauf si ce véhicule est un navire (ou sauf autorisation spécifique)”.

Il est précisé les limites de l’aéromodélisme en matière de prises de vues aériennes ce qui est rare et à souligner. Par contre, celle-ci repose sur l’exception précisée par l’article D133-10 du code français de l’aviation civile qui concerne tout aéronef (drone compris). Elle est plus restrictive que le seul fait de ne pas en tirer un bénéfice financier ou professionnel comme évoqué page 166 du livre: “…prises de vues effectuée à titre occasionnel et à finalité de loisirs par un passager, au cours d’un vol dont l’objet n’est pas la prise de vues aériennes…”. Une diffusion limitée au seul cercle privé devrait également s’appliquer.

En 2005, lors de la publication de cet article du code de l’aviation civile, les drones n’étaient pas répandus et les prises de vues aériennes étaient réalisées depuis des aéronefs habités: ULM, avion, hélico, montgolfière…d’où le terme employé de passager. Depuis, les drones se sont ajoutés comme autres vecteurs de prises de vues aériennes.

La présentation du sytème de No Fly Zone (NFZ) souvent décrié par les utilisateurs de drones DJI nous a laissé sur notre faim. En effet, il aurait été intéressant d’en dresser les limites. Même chose, concernant les assurances RC qui ne sont pas abordées et qui est un sujet qui revient souvent dans les questions que se posent les pratiquants loisirs, voir même professionnels.

Une sélection d’accessoires tiers bien utiles à l’utilisation du Mavic Pro sont proposés: chargeur de voiture, alternative de chargeur, Power bank pour smartphone ou tablette, cache-prise pour batterie, sac ignifugé pour stocker et transporter les batteries, cage ou simple protection pour hélice, protège-hélices pour le transport, protection de nacelle, pare-soleil, filtres, extension du train d’atterrissage, piste de décollage, protection des moteurs, protection des sticks de la radiocommande, supports tablette/smartphone, écran externe, lunettes, casques FPV, sacs et valises de transports, trackers GPS. C’est une véritable valeur ajoutée. Une sélection d’applications tierces est également proposée: Litchi, Mission Planer, 3D FPV….Des outils tels que UAV Forecast, Geoportail mobile, Mach7 Drone sont présentés afin d’aider à la préparation de ses vols.
Pour finir, il manque la limite de vent conseillée par DJI dans les spécifications techniques du Mavic Pro de l’Annexe A pour être complet et utile.

C’est un livre que nous avons eu plaisir à lire, qui apportera des réponses et conseils intéressants aux utilisateurs du Mavic Pro.

N’hésitez pas à nous donner votre avis ou à nous faire part de votre expérience, dans les commentaires, en bas de cette page. Découvrez nos autres articles en ligne, dans la partie “Blog” du site.

Pour aller plus loin

Visualisez les liens, en cliquant sur les croix
Présentation du livre sur le site de l'éditeur
Site des éditions Eyrolles
Total de 191 vue(s) pour cette page depuis le 29 mars 2017

A propos de l'auteur:

Denis JEANT
Spécialiste de l'image, auteur, formateur, exploitant et télépilote professionnel de drones.

1 commentaire

  1. Blandine 1 juin 2018 à 01:53 Répondre

    Bonjour,
    Merci de m’avoir fait connaître ce livre. Mais aussi pour votre avis intéressant qui donne aussi bien les avantages que limites du bouquin.
    La réglementation française ne me sera pas très utile pour l’instant car je suis expatriée à l’étranger.
    Bons vols,

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact Info

Petit Cosquet, 56360 Bangor, FRANCE

Téléphone mobile: (Cell. phone) +33608748765

Site web: www.aerophoto-drones.bz

Translate/Traduire

Sélection de nos réalisations

Pour des raisons de protection de vos données personnelles Twitter a besoin de votre permission pour être chargé. For more details, please see our Politique de confidentialité.
J'accepte