Nouvelles pages réglementaires drones de la DGAC française

//Nouvelles pages réglementaires drones de la DGAC française

Nouvelles pages réglementaires drones de la DGAC française

Date de la dernière modification: 3 avril 2017
Nouveau site ministère de l'environnementLe site du ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer français vient de faire peau neuve. Par la même occasion, les pages réglementaires sur les drones dont le suivi est assurée par La Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) ont connu le même sort. Six ans après sa création, l’ergonomie du site devait s’adapter aux nouveaux périphériques (tablettes, mobiles), mais aussi améliorer l’expérience utilisateurs avec une interface facilement compréhensible et un design épuré. Mais, les informations concernant les drones sont-elles plus facilement accessibles ?

Une peau neuve pour quel objectif ?

Selon le ministère, plus de 14 millions de visites en 2016 et six ans après sa création, l’ergonomie du site ne répondait plus aux exigences des usages de navigation sur le web : arborescence lourde, moteur de recherche inefficace et contenus illisibles sur tablette et mobile.
Le tout nouveau site web du ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer français mis en ligne le 7 février 2017 a pour objectif de mieux informer les citoyens, les entreprises et les collectivités.
L’objectif prioritaire fixé était d’améliorer l’expérience utilisateurs avec une interface facilement compréhensible et un design épuré.

Nouveaux usages du web en 2017 ?

étude web 2017
Comme chaque année, We are social, une agence orientée web, publie pour 2017, son étude chiffrée sur Internet et les réseaux sociaux, notamment sur le digital en France.

88% des français sont des internautes et sans surprise, ils sont 87% à utiliser internet quotidiennement.

Au total, les français passent près de 6 heures par jour sur internet (1h08 via leur portable, 4h49 sur desktop ou tablette) et parmi ces 6 heures, 1h23 est dédiée aux réseaux sociaux.

Facebook a toujours la part belle en France, avec 67% des français qui y sont actifs, mais YouTube prend une envolée, en arrivant à égalité avec le réseau social. Juste après, Facebook Messenger arrive en 3ème position avec 35% des français qui y sont actifs, et en 4ème position, on retrouve Twitter avec 24% des français.

Le nouveau site ministériel tient compte de ces nouvelles tendances. En effet, il a été conçu en “responsive design” afin de s’adapter à tous les terminaux utilisés par les visiteurs: smartphones et tablettes. De plus, les réseaux sociaux qui sont de plus en plus importants pour l’audience sur le web sont bien présents pour relayer l’information qui en est issue ou faciliter son partage par les visiteurs.

Accéder aux pages réglementaires sur les drones ?

Page politiques publiques

Le site ministériel est toujours aussi fourre-tout, avec des domaines de compétences très nombreux: énergie, mer, pêche, transports et sécurité maritimes, transports et sécurité aériens, transports terrestres, logement, environnement, climat, prévention des risques…
La logique retenue est de rassembler l’ensemble des domaines de compétences et d’informations, plutôt que de décliner plusieurs sites web thématiques, en fonction du domaine considéré. Cela présente l’avantage d’avoir une meilleure visibilité sur la toile et une seule porte d’entrée, avec une plus grande audience pour un unique site portail, plutôt que des audiences disséminées sur plusieurs sites thématiques. Aujourd’hui, époque de “sur-communication”, l’importance d’un ministère se mesure notamment en fonction de son audience sur la toile, sur les réseaux sociaux et à la communication dans les médias. Par contre, cette “logique de communicants” n’aide pas à la navigation et à la recherche des utilisateurs. En effet, l’information que l’on souhaite trouver est noyée dans la masse de données institutionnelles, d’actualités ou plus pratiques, regroupant tous les champs de compétences ministérielles. Pour le néophyte, s’il ne sait pas que les drones sont du domaine de l’aviation civile, qui dépend du ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer, il aura peut de chance de trouver les pages qui l’intéressent. Seuls des moteurs de recherches externe (Lilo, Google, Qwant, Ask, Yahoo…) et interne, en tapant le mot clef “drones” lui permettront d’accéder relativement facilement aux pages recherchées. Donc, l’accès à l’information qui aurait été simplifié pour assurer la mise en avant des contenus plébiscités par les usagers dès la page d’accueil est à notre sens encore perfectible.

Exemple de site thématique sur la campagne de port des gilets de sauvetage aux USA:
www.safeboatingcampaign.com
De notre point de vue, un site thématique ciblant des utilisateurs précis (pratiquants des loisirs nautiques) est beaucoup plus efficace en terme de communication qu’un site général et institutionnel.

Et les pages réglementaires sur les drones ?

Pages drone DGAC nouveau site

L’ergonomie des pages a également été repensée pour permettre une navigation plus fluide : un accès à l’information en 3 clics maximum, un menu à 3 entrées, des pages en long “scrolling” qui se chargent plus rapidement. Au sein de la page, la navigation se fait depuis la colonne de gauche, par “scrolling”. En cliquant sur chaque onglet de la colonne, on descend ou on monte dans la page, ce qui rend plus agréable la navigation, sans devoir changer de page. Au sein d’une même page, l’ensemble des informations sont plus lisibles et accessibles. L’ergonomie est bien conçue de ce point de vue et c’est appréciable…

Liens vers les principales pages de la DGAC liées aux drones

Veuillez cliquer sur les quatre onglets ci-dessous, pour visualiser les liens et accéder aux quatre principales pages de la DGAC qui concernent les drones, en fonction de votre pratique (professionnelle, loisirs…):

Nous contacter

Utilisez les commentaires, en bas de cette page !

N’hésitez pas à nous donner votre avis ou à nous faire part de votre expérience.

Découvrez nos autres articles en ligne, dans la partie “Blog” du site.

Faites appel à un opérateur professionnel de drones, pour réaliser des vues aériennes, dans le respect de la réglementation. N’hésitez pas à nous contacter pour avoir de plus amples informations ou nous demander un devis pour vos projets de prise de vues aériennes. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Nous contacter

Pour aller plus loin:

Visualisez les liens en cliquant sur les croix
Nos prestations, drones, tarifs et devis
Notre page Drones et réglementation aérienne en France
Zones interdites aux prises de vues aériennes en France
Page réglementation drones sur le site du ministère chargé des transports
Guide DGAC des drones loisirs version 22 décembre 2015 (format PDF)
Guide DGAC des activités particulières drones version 9 août 2016 (format PDF)
Les nouveaux formulaires de déclarations de vols en zones peuplées (Scénario S3)
Page démarches et formulaires liés aux activités particulières (travail aérien avec drones) sur le site du ministère chargé des transports
Vers une immatriculation des drones et un renforcement législatif ?
Notre article: Assurances des drones loisirs et professionnels
Matériel de signalisation pour opérateur de drone
Service de l'information aéronautique française
Total de 255 vue(s) pour cette page depuis le 29 mars 2017

A propos de l'auteur:

Denis JEANT
Spécialiste de l'image, auteur, formateur, exploitant et télépilote professionnel de drones.

3 commentaires

  1. Laurence 18 février 2017 à 07:40 Répondre

    Bonjour,
    Merci pour les liens qui permettent d’accéder plus facilement aux infos. Quand deviendra-t-il obligatoire de déclarer et de passer un examen pour piloter un drone ? Et pour quel drone ?

    • Denis JEANT 18 février 2017 à 07:52 Répondre

      Bonjour Laurence,
      Pour les loisirs en France, une loi drones est déjà parue fin octobre 2016:
      Voir cet article que j’ai publié en ligne sur le sujet.
      Quand les décrets d’application seront publiés, nous saurons quel sera le seuil de masse (poids) limite à partir duquel il faudra enregistrer son drone et passer un examen en ligne. La limite supérieure a été fixé à 800 grammes par le législateur. Il est fort probable que l’administration (DGAC) retiendra 250 grammes pour s’aligner sur la réglementation mise en place par la FAA aux USA et qu’elle suivra le souhait des instances européennes. En effet, M. Marian-Jean Marinescu (PPE, RO), vice-président et rapporteur des députés européens (Commission des transports et du tourisme) avait précisé: « Les aéronefs sans équipage disposent d’un vaste potentiel…Toutefois, sans la rigueur adéquate, cela pourrait engendrer de graves problèmes de sécurité et de sûreté. L’enregistrement et l’identification sont des exigences de base. Tous les aéronefs sans équipage (drone) dont la masse au décollage dépasse 250 grammes et tous les aéronefs certifiés devraient être enregistrés ». Par conséquent, la prochaine réglementation européenne pourrait donc s’orienter vers un seuil de 250 g pour l’enregistrement et serait donc ensuite transposée en droit national dans l’ensemble des états membres, dont la France. A suivre…

  2. Frédéric 14 février 2017 à 23:30 Répondre

    Bonjour,
    Eh oui, aujourd’hui, beaucoup plus dans la com que dans l’action…On a l’impression que certains font des sites ou passent dans les médias pour exister politiquement. Pourquoi ne pas faire un mini-site d’informations sur les drones ? Plus simple pour trouver de l’info…même s’il n’y a pas les dernières visites de la ministre….

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact Info

Petit Cosquet, 56360 Bangor, FRANCE

Téléphone mobile: (Cell. phone) +33608748765

Site web: www.aerophoto-drones.bz

Translate/Traduire

Sélection de nos réalisations

Pour des raisons de protection de vos données personnelles Twitter a besoin de votre permission pour être chargé. For more details, please see our Politique de confidentialité.
J'accepte