Chute de drone et blessures potentielles

Chute de drone et blessures potentielles

5 septembre 2017 – Date de la dernière modification: 5 septembre 2017

Crash test d’un drone quadricoptère DJI Phantom 3 sur la tête d’un mannequin – Avec l’aimable autorisation d’ASSURE

Le risque de blessures humaines suite à la chute d’un drone de petite taille a été évalué par une étude étasunienne de la FAA avec le concours de l’ASSURE. Nous vous la présentons à la suite et prévoyons de publier des analyses pour les prochains mois. Nous avions envisagé dans notre précédent article: “Risque de collisions des drones avec des avions ?“, un autre type de risques, celui de la collision d’un drone avec un aéronef habité.

Etude étasunienne sur le risque de blessures lors de la chute de drone

La FAA (Federal Aviation Administration) est l’équivalent aux USA de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) en France. Elle a tenté d’évaluer les risques de blessures consécutives à la chute d’un drone,  dans le cadre d’une étude débutée en septembre 2015: “Ground Collision Study” (Etude de collision au sol). Le consortium qui a mené cette recherche comprenait l’Université d’Alabama-Huntsville, Embry-Riddle Aeronautical University, Mississippi State University et  l’Université du Kansas, avec le concours de l’ASSURE (Alliance for System Safety of UAS Through Research Excellence). ASSURE représente vingt-trois des plus importants établissements de recherche au monde et cent des principaux acteurs industriels et gouvernementaux étasuniens.

Crash test drone

Crash test d’un drone quadricoptère DJI Phantom 3 sur une tête – Avec l’aimable autorisation d’ASSURE

L’équipe de recherche a examiné les techniques utilisées pour évaluer les traumatismes crâniens, les blessures par pénétration et les lacérations – les menaces les plus importantes pour les personnes au sol:

  • Que pourrait-il arriver si un drone chutait sur une personne ?
  • Quel serait le risque de blessures graves ?
  • Ces risques pourraient-ils être réduits ?
“Les résultats de ce travail sont essentiels pour les opérations commerciales réussies de drones en zone peuplée et pour les survols hors de la vue du pilote”, a déclaré Marty Rogers, directrice d’ASSURE, du Mississippi State University.
 L’équipe a classé la gravité des conséquences d’une chute en identifiant les caractéristiques dangereuses des drones, comme les hélices non protégées.

Le groupe a également examiné plus de 300 publications de l’industrie automobile et du marché des batteries, ainsi que des normes de jouets et de la base de données de l’Association for Unmanned Vehicle Systems International (AUVSI). Enfin, les chercheurs ont mené des tests de collision, des modélisations dynamiques et des analyses liées à l’énergie cinétique, au transfert d’énergie et à la dynamique des collisions.

En outre, le rapport définit les caractéristiques de différents drones non équipés et fournit une évaluation détaillée des caractéristiques de la charge utile, des seuils minimaux de masse et de vitesse (c’est-à-dire trop faibles pour réguler), des scénarios crédibles pour l’évaluation, des mécanismes de blessure définis comme des seuils de niveau d’énergie / énergie cinétique, les seuils d’énergie des hélices et les caractéristiques de conception des drones qui pourraient atténuer les blessures.

Lorsque les études ont été terminées, le personnel de la NASA, du Département de la défense, des scientifiques en chef de la FAA et d’autres experts ont mené une évaluation approfondie des résultats. Ces données vont permettre à la FAA de définir de nouveaux standards et des règles imposées aux fabricants de drones pour renforcer la sécurité de leurs appareils volants.

La deuxième phase de recherche d’ASSURE devait commencer en juin 2017 et examiner les risques de collisions des drones avec les avions. Nous en manquerons pas de vous informer sur le sujet. 

Pour plus d’informations, nous vous renvoyons à notre article:
Risque de collisions des drones avec des avions ?” qui fait le point sur le sujet.

Je publierai les prochains mois, dans la partie “Blog” du site , une série d’articles en ligne, qui tentera d’analyser les enseignements qui me paraissent intéressants à tirer de ces études.
Nous contacter

Utilisez les commentaires, en bas de cette page !

N’hésitez pas à nous donner votre avis ou à nous faire part de votre expérience.
Nous contacter

Pour aller plus loin:

Visualisez les liens en cliquant sur les croix
Nos prestations, drones, tarifs et devis
Notre page Drones et réglementation aérienne en France
Risque de collisions des drones avec des avions ?
Accéder à notre précédent article: “Risque de collisions des drones avec des avions ?
FAA Issues Study on UAS Human Collision Hazards
Communiqué de presse de la FAA en anglais: “FAA Issues Study on UAS Human Collision Hazards
FAA and ASSURE announce results of ground collision study
Guide DGAC des activités particulières drones v1.2-10 du 10 janvier 2017 (format PDF)
Page réglementation drones sur le site du ministère chargé des transports
Vers une immatriculation des drones et un renforcement législatif ?
Guide DGAC des drones loisirs version 22 décembre 2015 (format PDF)
Arrêté du 17 décembre 2015 relatif à la conception des aéronefs civils qui circulent sans personne à bord, aux conditions de leur emploi et aux capacités requises des personnes qui les utilisent
Arrêté du 17 décembre 2015 relatif à l’utilisation de l’espace aérien par les aéronefs qui circulent sans personne à bord
Notre article: Assurances des drones loisirs et professionnels
Matériel de signalisation pour opérateur de drone

Total de 679 vue(s) pour cette page depuis le 29 mars 2017

A propos de l'auteur:

Denis JEANT
Spécialiste de l'image, auteur, formateur, exploitant et télépilote professionnel de drones.

2 commentaires

  1. Maurizio Dondo 6 septembre 2017 à 19:25 Répondre

    Votre article est totalement ridicule et nous apprend rien du tout sur les dégâts subis par le mannequin.
    Au prochain article

    • Denis JEANT 7 septembre 2017 à 23:14 Répondre

      Bonjour Maurizio, Merci pour votre commentaire. Par contre, l’objectif n’était que de présenter cette étude, donc de la faire connaître. Son analyse viendra par la suite, dans une série de plusieurs articles comme annoncé dans l’article plus haut. Je peux comprendre votre impatience. Par contre, si vous ne pouvez pas attendre, je vous invite à la lire par vous même (Elle est téléchargeable en ligne au format PDF). Elle ne fait que 195 pages dans sa version finale, en anglais, souvent technique, avec de nombreuses données scientifiques, schémas et graphes. De cette manière, vous pourrez vous faire votre propre opinion encore plus rapidement 😉 Je préfère rédiger des articles de fond que des articles qui pourraient s’apparenter à des survols à haute altitude, pour rester dans notre domaine. Par contre, cela me demande du temps, en plus de mon travail déjà bien rempli, sans oublier la mise en ligne qui exige quelques lignes de codes pour proposer une présentation plus sympa que du texte brut.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact Info

Petit Cosquet, 56360 Bangor, FRANCE

Téléphone mobile: (Cell. phone) +33608748765

Site web: www.aerophoto-drones.bz

Translate/Traduire

Sélection de nos réalisations

Pour des raisons de protection de vos données personnelles Twitter a besoin de votre permission pour être chargé. For more details, please see our Politique de confidentialité.
J'accepte